Réforme de la formation professionnelle : lancement des certifications

Une réforme de grande ampleur votée en 2018* dont le nouveau mode de certification des prestataires de formation professionnelle est détaillé dans la dernière édition du magazine « Compétences » du COFRAC. Philippe Fusiller (SGS) confirme que les organismes de certification sont prêts.
__________

 

Cette réforme majeure se base sur un nouveau référentiel national unique, garant d’un haut niveau de qualité, qui permettra la certification d’environ 50 000 prestataires de formation (organismes de formation, CFA, VAE, bilans de compétence).

Le nouveau référentiel a été conçu par un groupe de travail qui a réuni les financeurs (Pôle emploi, Agefiph …), la COPREC ainsi que Centre Inffo (en charge de l’information sur la formation permanente).

Ce nouveau référentiel se divise en 7 critères qui contiennent chacun plusieurs indicateurs (32 au total) :

  • Les conditions d’information du public sur les prestations proposées, les délais pour y accéder et les résultats obtenus.
  • L’identification précise des objectifs des prestations proposées et l’adaptation de ces prestations aux publics bénéficiaires, lors de la conception des prestations.
  • L’adaptation aux publics bénéficiaires des prestations et des modalités d’accueil, d’accompagnement, de suivi et d’évaluation mises en œuvre.
  • L’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement aux prestations mises en œuvre.
  • La qualification et le développement des connaissances et compétences des personnels chargés de mettre en œuvre les prestations.
  • L’inscription et l’investissement du prestataire dans son environnement professionnel.
  • Le recueil et la prise en compte des appréciations et des réclamations formulées par les parties prenantes aux prestations délivrées.

 

Philippe Fusiller, Président de la délégation Certification (COPREC), indique que « les organismes de certification membres de la COPREC ont effectué les démarches nécessaires auprès du COFRAC pour certifier dès à présent les organismes de formation ». Il ajoute que « cette anticipation était indispensable car la majorité des organismes de formation devront être certifiés avant le 1er janvier 2021. »

Pour en savoir plus, consultez l’article du COFRAC.

 

*Loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 05/09/2018