QUALIOPI, nouvelle marque de certification

Le jeudi 7 novembre dernier, le ministère du travail a dévoilé QUALIOPI, la nouvelle marque de certification pour les organismes de formation. Point sur le fonctionnement de ce nouveau dispositif.
———

 

La marque QUALIOPI est la mise en œuvre de l’article 6 de la loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel relatif à qualité de la formation professionnelle.

Elle se veut la garante de la qualité des démarches mises en place par les organismes délivrant des formations, des bilans de compétences et des VAE.

 

A compter de janvier 2021 (et janvier 2022 pour les CFA déjà existants), les organismes de formation qui souhaitent disposer de fonds publics devront être certifiés QUALIOPI.

 

Afin de garantir aux usagers (entreprises et apprenants) une parfaite compréhension des offres de formation, le ministère à opté pour un outil qui devra être similaire pour tous les fournisseurs de formation : ils devront répondre aux mêmes critères.

 

Un premier audit permet d’obtenir la certification pour une durée de 3 ans. Après cette certification, une vérification est à prévoir au bout de 18 mois. Au cours de la 3ème année, le renouvellement de la certification est à organiser.

 

Pour obtenir la marque QUALIOPI, les organismes de formation doivent respecter 7 critères (eux-mêmes composés de 32 indicateurs) :

  • Les conditions d’information du public sur les prestations proposées, les délais pour y accéder et les résultats obtenus ;
  • L’identification précise des objectifs des prestations proposées et l’adaptation de ces prestations aux publics bénéficiaires, lors de la conception des prestations ;
  • L’adaptation aux publics bénéficiaires des prestations et des modalités d’accueil, d’accompagnement, de suivi et d’évaluation mises en œuvre ;
  • L’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement aux prestations mises en œuvre ;
  • La qualification et le développement des connaissances et compétences des personnels chargés de mettre en œuvre les prestations ;
  • L’inscription et l’investissement du prestataire dans son environnement professionnel ;
  • Le recueil et la prise en compte des appréciations et des réclamations formulées par les parties prenantes aux prestations délivrées.

 

Les organismes qui peuvent délivrer la certification QUALIOPI doivent être accrédités par le COFRAC ; parmi les organismes certificateurs autorisés par le COFRAC, plusieurs sont adhérents de la COPREC.