Empreinte environnementale du numérique : la COPREC auditionnée par le Sénat

Dans son programme pour 2020, la Commission de l’aménagement du territoire et du développement durable a souhaité engager des travaux sur l’empreinte environnementale du numérique. La mission d’information créée à cet effet auditionne différents acteurs, dont la COPREC.
———-

 

Dans le cadre des objectifs de l’accord de Paris et de ceux fixés par le gouvernement, cette mission d’information a vocation à dresser un état des lieux de l’empreinte environnementale du numérique, que ce soit concernant la fabrication et l’utilisation des matériels, son évolution pour les années à venir, mais également de proposer des indications pour les politiques publiques.

 

Au-delà d’un état des lieux précis (développement du secteur, cadre normatif actuel …), la COPREC a formulé plusieurs propositions parmi lesquelles :

  • La mise au point de référentiels pour garantir notamment l’efficacité de l’éco-conception, en étant plus attentif aux émissions de GES, à l’utilisation de matériaux rares et à la production de déchets qui en découle ;
  • L’intégration des services numériques à un contexte technique, économique et social ;
  • La mise en place d’une démarche réglementaire comparable à celle mise en œuvre dans le secteur du bâtiment (accompagnement du secteur pour sa croissance et son impact environnemental, mise en place d’une méthodologie harmonisée…) ;
  • L’examen par un tiers indépendant et impartial.