Création de l’Office français de la biodiversité

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 190212-biodiversité.jpg.

L’assemblée nationale a voté, au mois de janvier dernier, le projet de loi pour la création de l’Office français de la biodiversité (OFB). C’est dans le cadre de la stratégie nationale pour la biodiversité que l’Agence Française pour la biodiversité (AFB) et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont fusionné pour laisser place à l’OFB, qui doit être opérationnel dès 2020.
———-

L’état de la biodiversité nécessite aujourd’hui la plus grande attention. Il faut des réponses rapides et concrètes à l’extinction de différentes espèces ou à l’affaiblissement et la dégradation de certains milieux naturels, dus pour la majeure partie à l’activité humaine.

L’OFB devra assurer les missions et enjeux des deux anciennes administrations : mise en œuvre des politiques publiques liées à l’eau et la biodiversité, administration des espaces protégés, attribution d’aides financières pour les projets au profit de la biodiversité, police de l’environnement et de la chasse, information et la formation des citoyens, recherche sur la faune et la flore, formation aux métiers de la biodiversité etc.

Même si le financement et la gouvernance restent en débat à l’heure actuelle (Le financement de l’OFB devra être défini lors du projet de loi de finances pour 2020), François DE RUGY souligne que « La création de ce grand opérateur de la biodiversité permettra d’améliorer, partout dans nos territoires, la préservation des espèces et des milieux naturels. C’est une avancée concrète pour la protection de la nature. ».