—   Raison d’être

Indépendance

L’indépendance des organismes tierce partie est strictement encadrée par des normes internationales et contrôlée dans le cadre d’un dispositif européen applicable au sein des États membres. En France, les audits initiaux et de renouvellement sont réalisés par le comité français d’accréditation (Cofrac).

Compétences

Les directions « qualité » des organismes tierce partie s’assurent d’un niveau de compétences élevées de leurs collaborateurs et appropriées aux secteurs d’activités couverts. Au même titre que l’indépendance, les compétences requises pour toutes les activités sont aussi régulièrement auditées par le Cofrac .

fond-10

—   Vocation

La vocation des organismes tierce partie est de garantir la confiance entre les acteurs économiques en évaluant, avec impartialité, leurs produits, leurs actifs ou leur organisation au regard des attentes de la société traduites, principalement sous forme d’un référentiel volontaire, parfois obligatoire.
Le besoin de confiance augmente structurellement du fait du développement des échanges internationaux, de l’émergence de nouvelles technologies, en particulier l’Intelligence Artificielle, de nouvelles exigences et performances attendues, et des conséquences de l’évolution climatique.

fond-11

—   Activités

 

Contrôle

Il s’agit d’une évaluation de conformité des produits, des équipements, des infrastructures, des ouvrages, de la qualité environnementale… Le contrôle réglementaire se base sur des dispositions fixées par l’État. Le contrôle assurantiel est défini par les sociétés d’assurances afin que le demandeur bénéficie de conditions avantageuses. Le contrôle on demand s’appuie sur un référentiel adapté aux attentes du donneur d’ordres.

 

Certification

La certification encourage une dynamique d’amélioration continue, visible, autour de référentiels reconnus (ISO, CE, FR, sectoriels, privés, publics). Il s’agit également d’une évaluation de conformité mais au terme de laquelle le bénéficiaire obtient un certificat ou un label. La certification s’applique à la fois aux systèmes de management, aux services, aux personnes, aux produits, aux bâtiments

 

Assistance technique…

…et réglementaire. Dotés de compétences techniques et d’une vision à 360° des référentiels français et internationaux, les organismes tierce partie délivrent à leurs clients une assistance à la fois technique et réglementaire pour les aider à mieux comprendre le cadre normatif en permanente évolution : référentiels sectoriels, labels, normes volontaires (ISO, CE, FR ), directives européennes, textes législatifs et réglementaires.

 

Formation

Connaître les enjeux liés à la maîtrise des risques et au développement durable permet de mieux les appréhender. C’est pourquoi, les organismes tierce partie proposent une gamme étendue de formations : qualité, hygiène, santé, sécurité et environnement.