Vocation

eolienne

Les organismes de contrôle tierce partie indépendante, une vraie contribution à la santé et la sécurité des citoyens et au développement durable.

Les organismes de contrôle, bien que très anciens pour certains, s’inscrivent au cœur de la modernité. Leurs métiers ont évolué au gré des avancées techniques et des préoccupations de la population.

Historiquement ce besoin de vérification par une tierce partie a d’abord concerné la solidité de construction complexe (navire, bâtiment, ouvrages d’art), puis la qualité des produits manufacturés dans des lieux éloignés de leur zone d’utilisation. Par la suite, la société s’est préoccupée de la sécurité puis de la santé des salariés qui travaillant sur les chantiers ou dans les manufactures. Plus récemment, elle s’est intéressée à l’impact environnemental des activités humaines et s’est rendu compte qu’il fallait absolument le maîtriser. Enfin, depuis quelques années de plus en plus de gens veulent être assurés que ces mêmes activités humaines respectent aussi des critères de responsabilité sociale.

Ainsi, par la diversité de leurs activités, les organismes de contrôle accompagnent les entreprises et les collectivités dans le défi du développement durable : prévention des accidents du travail et sur les lieux publics, valorisation du patrimoine, recherche de performance énergétique, respect de l’environnement (air extérieur et air ambiant, eau, sols).

L’éventail de leurs activités contribuent ainsi à garantir la santé et la sécurité de l’ensemble des citoyens dans leur quotidien comme au travail.